Un engagement contre le racisme et pour le droit à la différence

Dans cet essai, l’auteur nous propose dans une première partie un récit de son engagement dans le combat pour la défense des droits des étrangers et pour l’émancipation des populations issues de l’immigration. Loi condamnant le racisme, parcours heurté à travers les moments de régression des idées humanistes, loi facilitant la nationalité, long parcours à la tête d’une commune emblématique, Molenbeek, ponctuent cette évocation qui ne s’apparente à aucun moment à un règlement de compte tout en décrivant le réel sans complaisance.


Dans une deuxième partie, l’auteur quitte le récit autobiographique pour se pencher sur les fondements idéologiques de cette quête de l’égalité entre tous les êtres humains.


Il s’interroge longuement sur la compatibilité entre égalité et droit à la différence. Son choix qui a profondément marqué la politique belge se situe à équidistance entre le communautarisme anglosaxon et l’assimilationnisme à la française. Il défend le droit à la différence et au respect des racines de ceux qui sont venus rejoindre l’Europe pour y apporter leur force de travail et leur dynamisme culturel.


Philippe Moureaux a consacré près de quarante ans de sa vie à son engagement de militant socialiste. À travers les fonctions les plus prestigieuses, Vice-Premier Ministre, ministre de la Justice et à ce titre l’initiateur de la loi de 1981 contre le racisme et la xénophobie, bourgmestre de Molenbeek, responsable de parti, il a toujours conservé un style direct et un esprit d’analyse aiguisé par sa profession d’historien et sa formation marxiste.

 

 

 

 

Un engagement contre le racisme et pour le droit à la différence

  • Analyse #01 - Alain Deneault - Un pouvoir TOTALement pervers

    175 mediumAlain Deneault, docteur en philosophie, développe une œuvre documentée et conséquente traitant de différents aspects du capitalisme contemporain, de son idéologie, de ses mots, de ses outils de coercition: paradis fiscaux, gouvernance, extrême centre, médiocratie… Dans Le totalitarisme pervers et De quoi Total est-il la somme?, il s’attache au cas d’école que représente le groupe pétrolier Total, en dresse la généalogie, le champ d’action, l’idéologie et les dégâts, pour montrer comment les multinationales font leur Loi, celle du marché. Et comment ces acteurs à la souveraineté particulière ont peu à peu pris une place prépondérante éminemment contestable mais peu contestée, sur base d’un pouvoir pervers, renforçant encore la porosité entre l’oligarchie et le pouvoir politique.

    Lire la suite

Avec le soutien de

150px Logo federation wallonie bruxelleslogo wallonie definitifLoterie Nationale 3 ans site e lottosponsor logo region bruxelles capitale 200x200logo drapeau fse

Inscrivez-vous à notre newsletter

rencontres-débats

midiâc

Découvrez notre chantier

logo boussole

Campagne actuelle

couve 1
 

Campagnes précédentes

image fb profil
 

Nouvelle publication

CEP 51 couverture s
Le droit à l'habitat, une priorité sans appel
(Cahier de l'Education permante n°51)

Ecrivains Publics

149545 102067123198829 5841012 n

Rencontres PhilO

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.