Samedi 24/6 - Y en a qui ont essayé... (de défendre le service public) - Première de la conférence gesticulée

Sans titre 1

Nous vous convions ce samedi 24 juin (21h15 - Théâtre National) à la première de "Y en a qui ont essayé... (de défendre le service public)", une conférence-gesticulée imaginée et interprétée par Pierre Lempereur et Olivier De Prins (animateurs chez PAC). 

C’est l’histoire d’un duo d’animateurs en éducation populaire qui se retrouve projeté sur scène pour défendre les services publics. Ils sont parachutés au beau milieu d’un sujet complexe qui leur semble si loin (si proche) et ils vont tout faire pour essayer de le défendre (convoquer des esprits, utiliser des armes à feu,..) et essayer de comprendre ce qui s’est passé.


°Au début de l’histoire, ça va mal, ils s’engueulent.
°* Au milieu, on comprend mieux comment le service public est presque mort avalé par le libéralisme affamé de nouveaux marchés.
°*- A la fin, les anti-héros se mettent à rêver : mais à qui appartient-il vraiment ce service public? Et si pour le défendre on le reprenait une bonne fois pour toutes à ceux qui le tuent (vous aurez des noms !) et puis qu’on le (re)faisait nôtre ? Et puis on pourrait carrément tout réinventer et ça pourrait être encore mieux... non ?

// Cette conférence-gesticulée fait partie d'un pannel de conférence-gesticulées qui seront présentées les 22, 23 et 24 juin au Théâtre National : retrouvez-les ici!

Ne manquez pas ces créations originales de la promotion '17 des gesticulant-e-s belges !


Date :Samedi 24 juin, de 21h15 à 22h30
Lieu : Théatre National - Boulevard Emile Jacqmain 111 - 115 - 1000 Bruxelles
Informations/réservations : 02/545.77.68 ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Analyse #11 - Jean-François Pontégnie - Les familles syriennes d’Alep abandonnées et les principes humanitaires bafoués : « Yeees ! Gewonnen ! » (T. Francken)

    pontegniesL’affaire dure depuis des mois et elle concerne la délivrance de visas par les autorités belges à des ressortissants étrangers, en l’espèce des familles syriennes, contraintes de quitter leur pays pour des raisons « humanitaires ». Au centre de cet imbroglio politique, médiatique et judiciaire, un homme, M. Théo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration avec, en soutien de première ligne, son parti, la NVA et un Gouvernement fédéral en la personne de son premier Ministre, M. Charles Michel, notamment. La presse se fait régulièrement l’écho des divers rebondissements de ce que nous conviendrons d’appeler l’« affaire des visas » et qui, au fil des jours, gagne en opacité et échappe de plus en plus à une compréhension citoyenne.

    Lire la suite

Avec le soutien de

150px Logo federation wallonie bruxelleslogo wallonie definitifLoterie Nationale 3 ans site e lottosponsor logo region bruxelles capitale 200x200logo drapeau fse

Inscrivez-vous à notre newsletter

Outil-théâtre

lesinouis2

Découvrez notre chantier

logo boussole

Campagne actuelle

image fb profil
 

Campagnes précédentes

Cal news Semons des possibles
 

Nouvelle publication

cep 49 migrants couverture petit
Migrants : les naufragés des populismes
(Cahier de l'Education permante n°49)

Ecrivains Publics

149545 102067123198829 5841012 n

Rencontres PhilO

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.