[EXPO] Bruxelles, terre d'identités

bxl terre indentitesA l’heure où le rejet de l’autre et le repli sur soi attisent crispations et peurs, le Mouvement Présence et Action Culturelles a proposé à des citoyen·ne·s bruxellois·e·s de s’interroger sur leurs identités multiples aussi variées que riches. Ce regard particulier, ce "qui nous sommes", a été posé à travers les récits migratoires - internationaux, européens ou nationaux - de ces Bruxellois·e·s. A travers leurs paroles, leurs souvenirs et leurs récits, la région bruxelloise apparaît dans toute sa diversité et au-delà des considérations identitaires parfois trop monolithiques.

Après une année de travail et de création, ces citoyen·ne·s et leurs récits s’exposent aujourd’hui dans ce rhizome identitaire grand format : “Bruxelles, terre d’identités”. 15 portraits de Bruxellois·e·s capturés par 15 artistes bruxellois·e·s, aboutissement d'un projet aux multiples facettes.

Que nous racontent-ils•elles sur leur histoire et sur la nôtre? Comment les identités multiples se constituent-elles? Par quoi sont-elles traversées ? Comment devient-on Bruxellois·e quand on vient d’ailleurs, de Wallonie ou de Flandres, mais aussi de l’autre bout du monde ? Autant de questions auxquelles ils·elles nous invitent à répondre à notre tour.

 

// VERNISSAGE

Le mercredi 18 avril (17h30) à l'Administration communale de Saint-Josse – Avenue de l’Astronomie 12-13 – 1210 Bruxelles
Contact : Olivier De Prins – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 0496/07.21.40

 

L'exposition restera visible jusqu'au mardi 24 avril puis déménagera dans les jardins du Centre Culturel d'Anderlecht (Escale du Nord - rue du Chapelain 1) du mardi 15 au mercredi 30 mai.

 

  • Analyse #13 - Marc Sinnaeve - Le temps des humiliations flamandes

    sinnaeveEn se disant foncièrement belges et partisans d’une Belgique unie et solidaire, nombre de francophones ignorent, en toute bonne foi, qu’ils ne parlent pas de la même Belgique ni du même rapport à celle-ci que leurs compatriotes flamands : celle qui, pour eux, fait figure de « mère-patrie » est aussi celle qui, dès l’indépendance, a abandonné à leur sort ses enfants flamands en choisissant le français pour seule langue officielle. C’est là le terreau du clivage opportunément appelé « centre – périphérie », bien qu’il soit souvent ramené à de simples « querelles linguistiques Nord-Sud ». Il y est bien question de langues, certes, mais aussi de domination socioculturelle et de rapport de classes.

    Lire la suite

Avec le soutien de

150px Logo federation wallonie bruxelleslogo wallonie definitifLoterie Nationale 3 ans site e lottosponsor logo region bruxelles capitale 200x200logo drapeau fse

Inscrivez-vous à notre newsletter

rencontres-débats

midiâc

Découvrez notre chantier

logo boussole

Campagne actuelle

logo campagne 2018
 

Campagnes précédentes

campagne site
 

Nouvelle publication

CEP 51 couverture s
Le droit à l'habitat, une priorité sans appel
(Cahier de l'Education permante n°51)

Ecrivains Publics

149545 102067123198829 5841012 n

Rencontres PhilO

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.