sabineDans le cadre du vaste chantier « Reboussolons-nous » que Présence et Action Culturelles a entamé en juin 2015 et qui ambitionne - avec modestie et détermination - de décrypter les prodigieuses métamorphoses de notre présent, les basculements intervenus dans la sphère du travail retiennent notre attention. C’est plus spécifiquement par le prisme des nouvelles souffrances du travail liées au management et à l’organisation du travail que nous y entrerons en exerçant notre regard critique sur un nouveau système de gouvernance qui s’appuie sur d’autres principes opérationnels pour faire émerger la capacité d’innovation et le potentiel collectif de l’organisation : l’holacratie.

sinnaeveComment appréhender la compréhension et le traitement de la crise protéiforme majeure que révèlent les actes terroristes de Paris revendiqués par l’Organisation de l’État islamique (OEI) ? Aux yeux d’une organisation d’éducation permanente, il importe d’embrasser la globalité d’un phénomène si on ne veut pas sacrifier à la tentation des stéréotypes ou des manichéismes… qui sont à la fois le lot et l’arme des extrémistes. Pour tenter de maîtriser le sens et la portée du 13 novembre 2015 français et de la mise en alerte maximale qui en a résulté à Bruxelles, il faut d’abord empêcher que l’une ou l’autre réponse ne cache la forêt d’autres lectures possibles. Éviter, donc, la tentation des socles unanimistes.

marie arenaLe mouvement Présence et Action Culturelles s’est depuis le tout début intéressé au Traité Transatlantique. À l’été 2011, dans son magazine politique et culturel « Agir par la culture » nous avions interrogé Ricardo Cherenti et Bruno Poncelet sur la question des dangers que présenterait l’accord made in UE/USA. Quatre ans plus tard, nous avons souhaité refaire le point sur les éventuelles avancées et les problèmes subsistants, face à ce projet qui suscite nombreuses et vives réactions, mobilise les citoyens, enflamme les réseaux sociaux.

jmdelizeeLe 9 septembre dernier, à la Chambre des parlementaires s’est tenue une journée d’étude intitulée « Le Service Citoyen, quels enjeux, quelles perspectives ? ». Nous avons rencontré Jean-Marc Delizée qui a ouvert les travaux autour de cette question dont l’objectif premier est de favoriser le « vivre ensemble ». Une proposition de loi a d’ailleurs été déposée le 29 avril 2015.

sabineModifier nos habitudes de vie pas toujours simple. Certains partagent leurs voitures, maisons, outils, repas, jouets, temps et connaissances alors que d’autres relocalisent la production au coeur de leur quartier et participent à la création de nouveaux biens communs. L’économie collaborative est un des modèles proposés en réponse à la crise de civilisation , économique et écologique que traverse l’Occident. L’« économie de partage » : le « pair-à-pair », ou encore le « sharing economy » où les individus s’auto-organisent pour créer, partager un bien commun, a un potentiel essentiel ; sans intermédiaire et un échange direct entre participants.

sabineAu-delà du plaisir de cultiver une parcelle de terre dans des endroits semi-urbains, urbains, sur des friches industrielles, des terres en jachère, des terrains communaux, en zone rurale il y a derrière ce projet une approche sociale, humaine, solidaire et conviviale. Cette initiative, que nous avons portée à maturité bien des fois à divers endroits de Bruxelles et de Wallonie, touchent principalement des primoarrivants, des réfugiés, des demandeurs d’emploi et d’asile, des allocataires sociaux, des personnes fragilisées physiquement et psychiquement parlant, des SDF, des bobos, ou encore des bénéficiaires de CPAS, etc.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.