pontegniesLa présente analyse a été inspirée par un texte de Michel Gheude paru dans « Agir par la Culture » n°48, sous le titre « Le populisme contre la démocratie » et dont la thèse générale est que « sous la forme du populisme, l’extrême droite d’aujourd’hui [...] se dit [...] plus démocrate que la démocratie dont elle dénonce les dérives » mais qu’« en réalité, elle en fait un usage pervers et reste son ennemie mortelle. » Les tendances politiques dénoncées seraient en effet « contre la représentation et pour la démocratie directe ». Elles sont en outre caractérisées par l’« anti-élitisme » - lié au « complotisme », par l’« anti-intellectualisme » et la « xénophobie ».

jean cornilSous la forme du populisme, l’extrême droite d’aujourd’hui diffère de celles d’hier. Elle ne se présente pas comme hostile à la démocratie. Elle se dit au contraire plus démocrate que la démocratie dont elle dénonce les dérives. En réalité, elle en fait un usage pervers et reste son ennemie mortelle.

 

 

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.