Vous êtes ici : AccueilPublicationsBlogCampagne : Caddy Minumum Garanti

Campagne : Caddy Minumum Garanti

logo caddy

En 2011, Présence et Action Culturelles (P.A.C.) lançait une campagne intitulée « Caddy minimum garanti ». Cette campagne visait l'instauration d'un contrôle, voire d'un blocage des prix des denrées alimentaires de base. Cette mesure nous apparaissait indispensable dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. L'on y décodait, de la fourche à la fourchette, le chemin – et donc le coût – de nos aliments.

 

Le Problème ? Se nourrir est un besoin vital, premier. L'accès à des denrées alimentaires de base est un droit fondamental. Droit auquel certains ont aujourd'hui de graves difficultés d'accès chez nous. Pour que les denrées alimentaires de base (fruits et légumes, viande et poissons, pâtes, pain, céréales, café, lait, œuf, beurre et huile) soient accessibles à tous à des prix démocratiques des solutions existent. 
Tout en mettant en avant les zones d'ombre de la construction des prix : chaque intermédiaire de la longue chaîne de production, au sein des réseaux de la grande distribution (où sont achetés la majorité des aliments), prend une marge, marge que personne ne connaît. En outre, dans le web-documentaire Cash-cash caddy, réalisé par Arnaud Grégoire, l'on observait qu'un certain nombre de mécanismes était mis en place par la grande distribution pour créer ses bénéfices... au détriment du consommateur.

 

La solution proposée par PAC était que l'Etat, garant de l'égalité et du bien-être de chacun, doit, entre autres choses, contrôler l'augmentation de prix des produits alimentaires. C'est-à-dire, limiter les bénéfices des intervenants de la chaîne, afin que tous, nous puissions accéder à une alimentation de qualité à des prix raisonnables et respectueux de tous les intervenants de la production.

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.