Analyse #30 – Benoît Moritz – L’Europe un peu trop sur la défensive…

Categories : 2013, Analyses
moritz

 

 

On considère souvent les institutions européennes comme une évidence, qu’elles ont toujours été là. Dans le fond, pourquoi les institutions européennes se sont installées à Bruxelles ?

Je dirais que très concrètement physiquement, c’est les années 50 où a eu lieu une tentative d’organiser leur implantation pour des questions très pragmatiques, ça se passera à côté du rond-point Schuman, parce qu’il y a là des bureaux et des bâtiments qui sont libres. Mais intellectuellement, c’était une idée qui était présente dans l’esprit des élites politiques belges depuis la fin du 19ème siècle – début 20ème siècle. Dès le 19ème siècle, Léopold II rêve de faire de Bruxelles une ville mondiale. C’est à mettre en parallèle avec son esprit colonialiste, il veut rendre Bruxelles aussi intéressante et attractive pour les intellectuels d’Europe que Paris. Il y a cette idée dans les milieux intellectuels et politiques belges qu’il faut d’une manière ou d’une autre donner une dimension internationale. La construction européenne est l’occasion de rencontrer cet objectif. Il y a une très grande convergence de vue au niveau politique au début des années 50 pour accueillir d’une manière ou d’une autre les institutions européennes à Bruxelles.

 

Propos recueillis par Aurélien Berthier, Rédacteur en Chef d’Agir par la Culture

 

Télécharger l’analyse