Analyses

2017

Analyse #13 – Jean-François Pontégnie – Le GSM au chevet de l’angoisse existentielle : une douloureuse méprise…

Categories : 2017, Analyses
pontegnies

La présente analyse a pour objet le téléphone mobile ou GSM. De nombreux angles d’approche sont évidemment possibles, la littérature sur le sujet est d’ailleurs plutôt abondante. Nous nous sommes ici tout d’abord intéressés à l’usage – au sens sociologique du terme – que nous faisons de cet appareil : une façon comme une autre de tordre le cou à quelques idées toutes faites… Une façon encore de commencer à examiner ce qui n’est au fond qu’un moyen dérisoire de répondre à l’angoisse que suscite l’économie générale des relations humaines en « Modernité liquide ».

Lire la suite »

Analyse #11 – Jean-François Pontégnie – Les familles syriennes d’Alep abandonnées et les principes humanitaires bafoués : « Yeees ! Gewonnen ! » (T. Francken)

Categories : 2017, Analyses
pontegnies

L’affaire dure depuis des mois et elle concerne la délivrance de visas par les autorités belges à des ressortissants étrangers, en l’espèce des familles syriennes, contraintes de quitter leur pays pour des raisons « humanitaires ». Au centre de cet imbroglio politique, médiatique et judiciaire, un homme, M. Théo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration avec, en soutien de première ligne, son parti, la NVA et un Gouvernement fédéral en la personne de son premier Ministre, M. Charles Michel, notamment. La presse se fait régulièrement l’écho des divers rebondissements de ce que nous conviendrons d’appeler l’« affaire des visas » et qui, au fil des jours, gagne en opacité et échappe de plus en plus à une compréhension citoyenne.

Lire la suite »

Analyse #10 – Julien Annart et Aurélien Berthier – Youtube, nouveau champ de bataille culturel

Categories : 2017, Analyses
aurelien julien

La démocratisation du matériel de captation, le haut-débit, le succès des vidéos sur YouTube, l’accélération de leur diffusion via les réseaux sociaux, sont des éléments qui ont fait émerger début des années 2010 une nouvelle scène de vidéastes : les youtubeurs. Avec des codes de communication nouveaux et un humour féroce, ils touchent notamment un public plus jeune que celui de la télévision sur des sujets variés. Une frange de youtubeurs progressistes y mène depuis quelques années une véritable offensive politique et culturelle.

Lire la suite »

Analyse #09 – Nelly Quemener – L’humour des minorités contre les hégémonies culturelles

Categories : 2017, Analyses
quemener

Nelly Quemener, enseignante-chercheuse en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de la Sorbonne de Paris, retrace dans son livre « Le Pouvoir de l’humour » les évolutions du rire dans les médias français de 1980 à nos jours. Avec l’émergence du stand-up comme scène d’affirmation par et pour les minorités ethniques, l’humour est devenu au cours des années 2000 une arme politique pour les identités subalternes et un moyen de lutte contre les hégémonies culturelles dominantes.

Lire la suite »

Analyse #08 – Marc Sinnaeve – Les chiens de garde, les poules sans tête et l’éléphant dans la pièce

Categories : 2017, Analyses
marc sinnaeve

Soyons clairs : il est heureux que des journalistes se soient saisis du cas d’enrichissement immoral de mandataires publics que constitue l’affaire Publifin et le système occulte de mandats dérivés en cascade permettant de « se sucrer » entre amis. L’histoire montre que, lorsqu’ils font leur travail de manière indépendante, vérifiée et mesurée, les médias d’information sont un des garants du fonctionnement de la démocratie. Lorsque…

Lire la suite »

Analyse #07 – Jérôme Cotte – Rire pour « s’en prendre à l’ordre policé du monde »

Categories : 2017, Analyses
cotte

Les travaux de Jérôme Cotte portent sur des questionnements éthiques par rapport à l’humour et à son articulation dans les rapports de force entre dominants et dominés. L’occasion de voir sous quelles conditions l’humour peut s’avérer être une force politique d’émancipation et sortir des fatalismes. Mais aussi comment le rire peut visibiliser des structures hiérarchiques et sociales de domination qui se présentent toujours comme étant l’ordre naturel des choses.

Lire la suite »

Analyse #06 – Gérald Berche-Ngô – Mémoire et oubli au temps des Big Data

Categories : 2017, Analyses
gerald

La puissance de calcul des ordinateurs double tous les dix-huit mois (loi de Moore) et la capacité de stockage des disques durs tous les treize (loi de Kryder). La moitié des données qui composent l’écosystème numérique d’aujourd’hui n’existait pas l’année dernière. On se souviendra du 21e siècle comme le siècle de la mémoire, le siècle qui a tué l’oubli. PAC, depuis bientôt deux ans, s’inscrit et est partenaire de l’élaboration du programme sur le numérique que propose Point Culture.

Lire la suite »

Analyse #05 – Jean-François Pontégnie – Le capitalisme cognitif, un processur d’appropriation de l’intime

Categories : 2017, Analyses
pontegnies

De nombreux analystes, sociologues, économistes, politologues, etc., se penchant sur les mutations actuelles du Travail. S’il nous semble erroné de parler de « révolution » du capitalisme, il est pourtant indéniable que les rapports d’exploitation évoluent. 

Lire la suite »

Analyse #04 – Jean-François Pontégnie – Capitalisme cognitif et robotisation, les nouveaux Moloch… de papier?

Categories : 2017, Analyses
pontegnies

Les discussions sont vives sur les évolutions contemporaines du capitalisme. Pour les tenants du « capitalisme cognitif », on vivrait un nouvel âge du capitalisme; pour d’autres, la robotisation massive de la production et des services, qui n’est pas sans lien avec les théories précédentes, engloutira des millions d’emplois de par le Monde… Qu’en est-il dans la réalité et quels sont les enjeux de ces débats ?

Lire la suite »

Analyse #03 – Sarah de Liamchine/Pierre Eyben – Quand la résistance se fait créatrice (1/2) // Vio.Me, de l’entreprise occupée vers la coopérative autogérée

Categories : 2017, Analyses
sarah eyben

On ne rentre pas sur le site de l’entreprise autogérée Vio.Me comme dans un moulin. La porte en fer qui vous attend à l’entrée a beau être joliment décorée, elle n’en rappelle pas moins qu’il s’agit d’un site occupé jour et nuit par des travailleurs depuis désormais six longues années. D’ailleurs, on n’entre pas à Vio.Me, on y est invité. 

Lire la suite »